Accueil
fondContact

Contactez-nous!

nos devoirs |

  • promouvoir le bien-être
  • référer à un autre professionnel
  • évaluer la santé
  • poser un diagnostique
  • la santé du patient
  • favoriser la multidisciplinarité

La Clinique Chiropratique St-Sauveur
prends votre santé globale à coeur

La chiropratique est une discipline de la santé qui met en relief les pouvoirs de récupération inhérents du corps pour sa guérison et ce, sans l’utilisation des médicaments ou de la chirurgie. La pratique de la chiropratique met l’emphase sur la relation entre la structure (principalement la colonne vertébrale) et la fonction (coordonnée par le système nerveux) et comment cette relation affecte le maintien et le recouvrement de la santé. La chiropratique s’intéresse aussi au système nerveux et musculosquelettique (c'est-à-dire la fonction des nerfs, des muscles et des articulations) en relation avec tous les autres systèmes du corps humain



fond

Informations supplémentaires

Objectif

L’approche chiropratique est à la fois préventive et curative. Elle a pour objectif non seulement de vous apporter du soulagement, mais aussi d’éviter que vous ne développiez des symptômes ou de la douleur liés à un mauvais fonctionnement de votre colonne vertébrale ou de vos autres articulations. Pour y parvenir, le chiropraticien(ne) utilisera principalement les manipulations vertébrales, une forme spécialisée de manipulations articulaires. Le chiropraticien(ne) est un partenaire dans le recouvrement et le maintien de votre santé. Il est formé(e) pour vous donner les meilleurs conseils afin d’optimiser votre santé et prévenir l’apparition de problèmes de santé.

La profession de chiropraticien est reconnue par l’Office des professions du Québec, c’est pourquoi elle relève d’un ordre professionnel dont la principale mission est d’assurer la protection du public.

Retour au menu ^

Pour Qui? Pourquoi?

photo

La chiropratique est une approche en santé naturelle à la portée de tous. Accessible, elle est bénéfique à tous les âges, quel que soit l’état de santé de chacun.

Que ce soit pour le soulagement, la réhabilitation ou encore la prévention de maux ou d’inconforts, la chiropratique est une approche dont les résultats sont soutenus par de nombreuses études scientifiques.

Les traitements chiropratiques peuvent aider les conditions suivantes :

  • Maux de tête, migraines et étourdissements
  • Maux de cou et torticolis
  • Douleurs entre les omoplates
  • Douleurs intercostales
  • Douleurs lombaires et sciatiques
  • Hernies discales
  • Douleurs aux bras et aux jambes
  • Syndrome du canal carpien
  • Névralgies et engourdissements
  • Capsulites, bursites, tendinites, épicondylites (tennis elbow)
  • Douleurs articulaires, arthrose, arthrite
  • Fibromyalgie
  • Blessures associées à des mouvements répétitifs (dont l’ordinateur!)
  • Blessures sportives
  • Problèmes de posture et scoliose
Retour au menu ^

Formation

Doctorat universitaire de premier cycle :

  • 5 années universitaires
  • 245 crédits
  • 2382 heures de formation théorique
  • 2587 heures de formation pratique incluant 1530 heures de stage et d’internat
  • 45 étudiants admis par année au Québec
  • Trois axes d’apprentissage :
    • science fondamentale
    • formation spécialisée
    • formation clinique
  • De plus, afin d’obtenir une licence de droit de pratique au Canada, ils doivent réussir une série de trois examens de compétences cliniques conduits par le Conseil Canadien des Examens Chiropratiques.

Doctorat de premier cycle

  • Le chiropraticien(ne) peut utiliser le titre de « Docteur(e) en chiropratique »
  • Ce titre implique la compétence du chiropraticien(ne) à:
    • Établir un diagnostic
    • Déterminer l’indication et la non indication des traitements chiropratiques
    • Établir un plan de traitement chiropratique approprié;
    • Établir un pronostic
    • Référer et travailler avec d’autres professionnels de la santé lorsque nécessaire
  • Le chiropraticien(ne) est aussi un(e) intervenant(e) de premier contact, ce qui signifie qu’aucune référence médicale n’est nécessaire pour le consulter.
Retour au menu ^